Innovation 04/08/2017

BRAS OSCILLANT DE RIBA SUR DUCATI 1299 SUPERLEGGERA

Retourner
 

Cette année aussi RIBA a remporté un défi vraiment passionnant en participant au nouveau projet Ducati 1299 Superleggera et en devenant le fournisseur officiel de Ducati.

RIBA Composites (www.ribacomposites.it), est une société du groupe Bucci Industries de Faenza et depuis 1989, elle projet et réalise systèmes structurels et composants esthétiques en matériel composite avancé (fibre de carbone) pour plusieurs secteurs du marché- automotive, aerospace, marine, industrial etc.- en collaborant avec marques importantes, outre à Ducati, comme Ferrari, Porsche, Maserati, Lamborghini, FCA, Dallara, Agusta, Ge Avio, Opacmare et beaucoup d’autres.

Ducati 1299 Superleggera est la première moto routière fabriquée en série à tirage limité (500 pièces) sur laquelle, pour la première fois et de façon si étendue, on est passé de solutions traditionnelles en aluminium à technologies en fibre de carbone dérivées du monde du aerospace, pour la réalisation des composants structurels : le châssis monocoque, le boucle arrière de cadre, le mono-bras oscillant et les jantes.

Pour la nouvelle Ducati 1299 Superleggera, RIBA a réalisé non seulement éléments structurels, comme le nouveau mono-bras oscillant et le boucle arrière de cadre, mais aussi des parties esthétiques, comme le codon et parties à haute résistance thermique, comme l’écran protection chaleur dans la partie arrière du bras oscillant. C’est une technologie qui a été appliquée seulement dans le MotoGP jusqu’à aujourd’hui.

Le bras oscillant monocoque en fibre de carbone produit par RIBA est « Surement l’unité la plus élaborée puisque le layout est très complexe à concevoir : une solution monobras par rapport à une solution bibras au niveau technologique implique majeures complications dans la méthode constructive » affirme Stefano Strappazzon-Ducati Vehicle Project Manager-. Et il ajoute « Ici la complication est élevée au plus haut degré. Même pas en MotoGP où on court avec le bras oscillant en fibre de carbone, on utilise le monobras. Cela donc, a été la composante la plus complexe, en raison aussi des nombreux interfaces aluminium- fibre de carbone à gérer selon des méthodes de collage très sophistiqués.

Andrea Bedeschi, general manager de RIBA, nous a parlé en détail de ce projet. Le défi était vraiment intense, vu le temps si court (le jalon de livraison avait été fixé par Ducati en juillet 2016) et les nombreuses complexités techniques, mais RIBA a réussi dans de brefs délais à soutenir l’équipe Ducati, forte de son expérience décennal dans la production des composants structurels.

Pour la réalisation du le composant le plus complexe de la moto, le bras oscillant, il fallait prendre en compte deux éléments techniques déterminants :

- Le poids : cible 4.2kg

- La réussite des essais de fatigue de Ducati

RIBA a coopéré dans le projet de tous les inserts en encorbellement en aluminium et dans les découpages des kit de moules a partagé avec Ducati sa propre expérience et en recevant ensuite la validation. On a apporté en outre des petites modifications aux superficies de la pièce qui se sont révélées fondamentales pour la simplification du carbone en respectant toujours les requêtes esthétiques.

Il a été conçu un système pour réaliser un sac interne à la pièce à travers un bladder (un ballon en silicone) de manière à fournir pression en autoclaves à l’intérieur de la propre pièce et parallèlement permettre d’extraire le bladder par un passage de sortie dûment dimensionné. Un autre aspect novateur de ce projet était le fait que Ducati avait décidé que la couche esthétique superficielle devrait combler aussi prestations de résistance structurelle. Il a été utilisé donc, une fibre de carbone T800 (haut module) d’un grammage 200gr. avec une tessiture plain.

Une autre requête de Ducati était celle d’assurer que le composant, une fois installé sur la moto, avait au moins une température de 170°C de transition vitreuse (Tg). Riba a dû donc expérimenter cycles de soins de la pièce pour atteindre cette température en poursuivant deux objectifs opposés : la possibilité de supporter de températures élevées et un haut rendement esthétique du component. Pour ces raisons ont été utilisés matériaux et solutions innovantes, développées et validées en collaboration avec Ducati et l’Université de Bologne.

Un autre aspect très complexe à envisager a été la gestion des inserts externes en aluminium puisque RIBA a du élaboré un processus productif qui permettrait de placer ces inserts à l’intérieur sans que son endurance n’en soit compromise. Il faut souligner aussi le fait que ce bras oscillant est caractérisé par un double châssis de renforcement pour une majeure rigidité torsionnelle et c’est le seul bras oscillant actuellement commercialisé à avoir cette caractéristique. Pour la réalisation de cela Riba a conçu un kit de moulage avec des formes assez complexes afin de permettre d’obtenir le meilleur résultat technique possible. RIBA a tiré le maximum ses outils logiciels pour optimiser les formes des couches de carbone et après elle les a partagées, une par une, avec le Bureau de Calculs Ducati.

RIBA a lancé la production en janvier 2017 et elle a terminé la série limitée de 500 pièces en juin 2017. Le responsable technique de RIBA, l’ingénieur Alessandro Mazzotti avec une équipe de 10 personnes, a travaillé au projet pendant plusieurs mois. Pour cette défie il a mis à profit son expérience de conception des bras oscillant acquise pendant divers projets avec Bimota et Ducati, unis à 10 ans d’expérience de carbone avec RIBA.

Jusqu’à aujourd’hui- affirme toujours Stefano Strapazzon- Ducati Vehicle Project Manager- on est arrivé à la limite de l’innovation pour ce qui concerne les matériaux utilisés » et RIBA est orgueilleuse d’avoir défini ce limite avec le projet Ducati 1299 Superleggera.